Théâtre au collège

40 3 e 4 e Contes et Rencontres : on s’ aborde ou on saborde ? Cie Dedans Dehors Contes P résentation I ntérêt pédagogique Justine Devin conte le désir, de la simple curiosité à l’émoi savoureux, avec ses dangers, ses déceptions, ses espoirs, ses audaces et ses joies. Les histoires, comme le langage choisis, offriront une variété d’approches et de situations de rencontres, mais toujours avec un regard pudique, respectueux, parfois cocasse, imagé et drôle. Le rire s’invite aussi et aide à détendre l’atmosphère intense parfois sur ces sujets délicats ! Mais il faut aussi prendre consciencede la gravité de certaines situations : un slam (texte poétique écrit par Donin) accompagné d’accordéon évoquera avec délicatesse et force la maltraitance sexuelle, de ces “enfants sans enfance pour cause d’intime violence”. Les élèves pourront ainsi se projeter, se reconnaître, se différencier. Ce moment d’écoute de contes où l’on parle de l’intime ne peut être un objectif en soi, mais prend tout son intérêt lorsqu’il est intégré à une journée débat : il sera un point d’appui aux échanges à suivre entre élèves et avec les autres intervenants. Cie Dedans Dehors T arif > 700 € TTC pour 1 conteuse et 1 régisseur, pour l’intervention double dans la même journée > 2 fois 600 € TTC pour l’intervention sur 2 journées différentes D urée Journée entière Le matin une introduction et spectacle de 2 h (avec énigmes et interaction) + débat en non mixité de 55min. L’après-midi, un spectacle de 1h + débat 55 min mixité (avec possibilité d’ajouter un atelier voix et corps). E ffectif 1 classe par journée C ontact Cie Dedans Dehors Justine Devin L’Aubertière 17220 Saint-Médard-d’Aunis 06 16 60 68 19 justine.devin@hotmail.fr ciededansdehors@gmail.com justinedevin.fr 1- Le comportement Une attitude d’écoute, de respect, de présence vivante est attendue des élèves pendant le spectacle. Participation orale souhaitée de chacun pendant les débats. Participation corporelle et vocale souhaitée pendant l’atelier. L’accompagnement d’au moins deux adultes encadrants du collège est nécessaire sur la journée (professeur.es , infirmier.ère,assistant.e social.e, CESC) 2- Apprivoiser la parole sur ce sujet et ses différentes dimensions Dans la rencontre amoureuse, le respect, l’échange et le plaisir est le graal recherché. On prend conscience que chacun de nous a la possibilité d’aborder l’autre mais aussi de le saborder. D’accueillir l’autre et d’y répondre librement ou de le subir. Les contes racontés permettent à chacun de se projeter par le détour de la fiction dans des situations délicates parfois à évoquer car reliées à notre intimité. La notion de consentement et d’égalité sera au coeur de cette journée. 3- Le langage La variété des contes permet également d’accéder à la richesse, à la subtilité, la poésie ou la violence, à l’intelligence et à l’humour du vocabulaire de la sexualité. Les mots permettent d’aider à articuler la pensée et à reconnaître, exprimer ses émotions. A l’inverse, la pauvreté du vocabulaire utilisé dans ce domaine, souvent porteur de violence ou purement biologique, oriente les représentations et les échanges. F iche technique > Une salle / un espace avec de la pénombre > 7 m x 4 m / Fond de scène, petite estrade, éclairages et câbles fournis par la compagnie

RkJQdWJsaXNoZXIy NzI2MjA=